Sanga et Dobeli Autour du Monde

Suivez-nous autour du monde et rejoignez nous!!!

La Paz

| 2 commentaires

La Paz

Le 16 mai 2016, nous arrivons après 11h de bus à la Paz. Il est 6h du matin et la nuit dans le bus a été horrible à cause du froid. Nous n’avons, pour autant dire, pas dormi et prit froid! Nous prenons un taxi qui nous amène dans plusieurs hôtels. Certains sont complets, trop chers, ou pas de place avant le soir. Nous en trouvons finalement un que nous pouvons avoir de suite pour 120bv (17$). La chambre est plus que basique mais on la prend pour une nuit. Nous nous mettons au lit transit de fatigue et de froid. Nous dormons pendant environs 2h et vers 9h30 nous partons à la visite de la ville.

La Paz-1 La Paz-2
La Paz-3 La Paz-4
La Paz-5 La Paz-6
La Paz-7 La Paz-8
La Paz-9 La Paz-12

 

La ville n’est pas très belle, mais il y a quand même des jolis endroits à visiter comme son centre historique, sa place principale, ses miradors et ses marchés artisanaux avec des fœtus de Lamas! Il paraît que d’en enterrer un dans le jardin promet la fertilité (avis aux amateurs 😉 )! Nous en profitons également pour faire le tour des hôtels et des agences qui proposent des tours. Nous nous renseignons pour la Death road (route de la mort) en vélo, mais aussi pour l’ascension d’Huayna Potosi, un sommet à 6088m que François veut tenter. Ce serait l’un des 6’000 les plus accessible. En fin de journée, nous trouvons un hôtel qui nous fait un bon prix pour 3 nuits. Nous réservons une chambre avec vue et le rendez-vous et prit pour demain matin 7h15 pour poser les sacs. Eh oui, François a réservé pour son ascension et Sandra pour un tour à « Chacaltaya » un sommet à 5500m puis la vallée de la Luna. Nous partirons les 2 à 7h du matin… Le soir nous passons vite au marché et nous y achetons des bouillons de pâtes, car François à envie d’en manger avant son ascension. Toutes les auberges que nous avons faites le matin ne proposent pas de cuisine! Impossible de cuisiner en Bolivie!

La Paz-13 La Paz-14
La Paz-15 La Paz-16
La Paz-17 La Paz-18
La Paz-19 La Paz-20
La Paz-21 La Paz-22
La Paz-24 La Paz-25
La Paz-26 La Paz-27

 

Le lendemain matin (17 mai), nous nous levons à 7h et apportons les sacs au nouvel hôtel. Nous n’avons pas beaucoup de temps et François doit encore faire un transfert d’affaires dans son grand sac. Il doit le prendre avec lui pour l’ascension du 6’000M. Une fois dans le nouvel hôtel, première mauvaise nouvelle! La chambre que nous avions réservée la veille avec la petite vue n’est plus disponible. Pas trop le temps de discuter et François monte dans une autre chambre, pendant que Sandra s’occupe des papiers. La chambre est bien plus petite et donne sur un mur intérieur! Elle est d’un sombre! Pas le temps de faire le tour des autres chambres et Sandra fera avec pour cette nuit. François fini de faire son sac et Sandra arrive dans la chambre bien énervée! Au vu de la chambre, c’est la goute d’eau qui fait déborder le vase. Effectivement, le réceptionniste que nous avions vu la nuit passée n’a pas transmit notre arrangement pour 3 nuits. Du coup, nous devons payé plein tarif et pas la chambre que nous voulions! Nous finissons de préparer nos affaires et nous descendons à la réception. Le réceptionniste ne veut rien savoir! Heureusement, François dit qu’il ne sera pas là la première nuit (à la montagne) du coup nous payons seulement pour 1 personne. Nous partons comme ça et Sandra regardera avec le réceptionniste de nuit. Nous nous disons au revoir et partons chacun de notre côté.

 

François, j’ai rendez-vous à l’agence à 8h30 « heure Suisse »  selon les dires de la responsable d’agence; Car départ à 9h pour le Huayna Potosi! Du coup, j’y arrive à 8h20… Je dois recevoir tout mon matériel de montagne et je dois rejoindre des gens qui sont partis pour faire le tour en 3 jours et 2 nuits. Pour ma part, je le ferai en 2 jours et une nuit. Ayant déjà une base de montage, j’ai estimé ne pas avoir besoin de faire l’initiation sur le glacier du premier jour.
8h30 et toujours personne! J’attends 8h45 pour enfin voir arriver la gérante du magasin. Elle me fait passer à l’arrière et me donne mon matériel. Un brésilien arrive à 9h et il se fait aussi donner son matériel. Il est effectivement arriver au 8h30 qu’elle voulait 😉 Il part pour faire un sommet à 5’000M et fera le Huayna Potosi par la suite. Les minutes passent et finalement nous partons à 10h30 avec 1h30 de retard sur le programme. Je pars en taxi avec le brésilien et après 10minutes de route, je suis déposé au bord d’une route où je suis pris en charge par un minibus. Je suis et je resterais seul dans le minibus jusqu’à mon arrivée au départ de la marche! Avant ça, il faut que le chauffeur passe faire quelques commissions et achète aussi mon dîner (organisation au top). Nous quittons enfin la ville de El Alto qui est jointe à la Paz, il est 11h30!!! Le chauffeur est sympa et me permet de m’arrêter faire quelques photos sur le chemin, on n’est plus à 5min prêt…

La Paz-30

La Paz-28 La Paz-29
La Paz-31 La Paz-32

La Paz-71

 

A 13h, nous arrivons finalement au refuge où le groupe que je rejoins à passé la nuit. Le refuge se trouve à 4’800 mètres et on y arrive facilement en véhicule. J’espère que de passer de 3’600M (La Paz) à 6’088M (le sommet) en moins de 20h ne sera pas trop dur. Peut-être que la nuit d’acclimatation à 4’800M aurait été utile… Je fais la connaissance des 3 guides et des 5 compagnons de cordée. Un couple Allemand, un couple Allemand-Vénézuélien ainsi qu’une dernière Allemande qui est partie seule. Elle sera mon binôme pour faire l’ascension. Le groupe a déjà mangé et je suis seul à table devant mon poulet et riz. Je n’ai pas très faim et je mange juste quelques morceaux. A 14h, nous commençons l’ascension avec le gros sac, pour rejoindre le camp de base qui est à 5’130M. Il y a 330M de dénivelé pour une mise en jambe, ça devrait aller. La montée est quand même saisissante au niveau du souffle, mais elle se fait assez facilement. Le groupe se fait rattraper par des femmes Boliviennes qui sont habillées de façon typique du pays et on voit qu’elles n’ont pas de souci d’altitude. Elle nous dépasse vitesse grand V en parlant! Ce sont nos cuisinières pour ce soir et demain.

La Paz-33 La Paz-34
La Paz-35 La Paz-36
La Paz-39 La Paz-37
La Paz-40 La Paz-42

 

Une fois arrivé au camp (15h30), nous prenons nos lits. Malheureusement il en manque un. Vu que je suis arrivé comme un cheveux sur la soupe, je propose au guide de dormir avec un matelas sur le sol. Il n’en n’est pas question et 3 Boliviens sorte du bois et me construise un lit. 1h plus tard et quelques photos, me voilà avec un lit. Nous nous retrouvons tous autour d’un thé et le repas nous est servi à 18h. Un bon bouillon, des pâtes et un bout de viande de Lama. Le guide nous fait un petit briefing sur le lendemain et vers 19h30 nous sommes tous au lit. Nous sommes une petite trentaine à dormir dans le dortoir et la nuit s’annonce difficile. Trouver le sommeil aussi tôt et avoir en plus un peu de peine à respirer.

La Paz-43 La Paz-45
La Paz-46 La Paz-47
La Paz-48 La Paz-51
La Paz-52 La Paz-50

 

Minuit, j’ai du dormir maximum 1h ou 2h. Entre les ronflements et la difficulté à trouver le sommeil. On se fait réveiller et tout le monde s’active. Un petit thé aux feuilles de Coca et pour certains une tartine et on est prêts au départ. On part il est 1h du matin. C’est parti pour environ 6h de marche et un peu plus de 900M de dénivelé. On marche 30 minutes dans les rochers pour rejoindre le glacier et on s’équipe avec les crampons, piolets et on s’encorde. Le guide en premier, suivi de l’Allemande et de moi. Le début n’est pas très raide et je n’utilise pas mon piolet. On dépasse des groupes qui sont complètement essoufflé après 20minutes de marche sur le glacier! Il faut dire que certains touristes marche avec des bâtons sur le glacier (cela est inutile en cas de chute et les guides ne disent rien!). De plus, chaque mouvement de bras demande une consommation d’oxygène supplémentaire et il n’y en a déjà pas beaucoup à cette altitude!!! On marche à un rythme régulier et le guide est vraiment bien. L’allemande se fatigue rapidement et commence à avoir froid aux pieds et mains.

La Paz-54 La Paz-55

 

Vers 4h du matin, mon guide me dit de rejoindre une autre cordée, car l’Allemande est vraiment fatiguée et frigorifiée. Il ne veut pas me pénaliser. Je me retrouve avec le couple d’Allemand et un autre guide. Je suis second de cordée avec la femme derrière et son copain en dernier. Vers 5h du matin, nous voyons enfin le sommet mais c’est assez pénible de marcher avec ce guide. Il n’a aucun rythme et il s’endort par moment! Je dois parfois le pousser légèrement pour qu’il se réveille et du coup il part au galop!!! On fait une pose avant la dernière montée, il est environ 6h du matin. On devrait en avoir pour encore 30 minutes. Malgré la fatigue qui pourrait nous dire d’arrêter, le mental prend le dessus. Je décide de prendre quelques feuilles de coca pour donner le petit coup de boost pour la montée finale. On voit au loin les premières lueurs du jour et l’allemand qui est en dernière position veut accélérer le rythme, alors que sa compagne est presque au rupteur. Le guide lui gueule dessus en espagnol pour garder la corde tendu, car c’est un passage délicat. L’Allemand ne comprend rien et n’en fait qu’a ça tête. 30 minutes plus tard, non sans mal, on est au sommet et le soleil sort. Un pur plaisir. On profite du lever de soleil et faisons quelques photos. L’Allemande me remercie d’avoir rejoint la cordée, car j’ai eu un effet de lièvre sur elle et elle n’osait pas s’arrêter. Je suis heureux d’avoir dépassé les 6’000m et au fond de moi j’ai une petite fierté de me dire que je suis pour le moment le seul de ma famille a être arrivé à cette altitude. Dire que j’étais à 3’600 mètres il y à peine 20h de temps. J’en ai quand même bien chié et peut être qu’une nuit à 4’800 aurait aidé un peu. Promis, la prochaine fois (s’il y en a) je me préparerais aussi un peu mieux physiquement 😉

La Paz-56 La Paz-57
La Paz-58 La Paz-59
La Paz-63 La Paz-64

La Paz-65

La Paz-61

 

On reste environ 30 minutes au sommet et on redescend pour éviter les grosses chaleurs. Dans la première descente qui est assez pentue, la neige est déjà bien ramollie. L’Allemand se trouve en première position suivie de sa compagne, moi et le guide. Il y a un petit passage technique dans des rochers avec de la glace. L’Allemand n’écoute pas les conseils du guide et commence à stresser. Son rythme respiratoire augmente et la chaleur du soleil n’aide pas… Une fois en bas du passage, il part en crise de panique et n’arrive pas à reprendre son souffle. On est bloqué dans une paroi assez raide et j’explique à la compagne comment le calmer. Après 30 minutes pour retrouver son calme, je me propose de passer en tête pour la suite. On fait un petit mic-mac avec la corde pour se désencorder et s’encorder et c’est reparti. La suite de la descente se passe bien. Les paysages sont vraiment magnifiques. Après 1h de descente, on arrive au 2ème passage un peu technique, où l’on doit descendre en rappel une pente de un peu plus de 45 degrés. Le guide me fait descendre en premier. Il fait suivre les 2 autres sur la même corde alors que je ne suis toujours pas en bas (3 sur la même corde! pas très bon). Heureusement que le passage n’est pas très long. L’allemand s’excite encore un peu mais tout se passe bien.

La Paz-60

La Paz-62 La Paz-66
La Paz-67 La Paz-68

 

On arrive finalement vers 10h au bas du glacier. On se deséquipe et on marche jusqu’au refuge où une bonne soupe chaude nous attend. Une fois la soupe avalée, on fait nos sacs et c’est parti pour la dernière descente où un bus nous attend pour rentrer à La Paz. On arrive en ville il est 14h, je rentre direct à l’hôtel où Sandra doit être en train de m’attendre. J’espère qu’elle n’aura pas eu de souci avec les aubergistes !

 

 

Sandra le 17 au matin, je me rends au point de rendez-vous pour 8h15 et le bus arrive à 8h20 (ponctuel pour une fois !) Nous passons prendre les dernières personnes . Après 15 minutes de trajet, on m’appelle et on me demande de descendre du bus! Je ne suis pas dans le bon et je dois monter dans un autre où je me retrouve coincée entre des Brésiliens et quelques Français. Nous sommes 15 pour environ 12 places!!! C’est parti pour 1h30 de voyage en direction de Chacaltaya, ancienne plus haute station de ski du monde, mais il n’y a plus de neige! On passe par des rues raides et des pistes escarpées. On arrive finalement à un refuge qui se situe aux alentours de 4’900m. J’y ai la vue sur le sommet que François va gravir ces 2 prochains jours et j’ai une pensée pour lui. Le vent souffle fort et nous rajoutons quelques couches d’habits afin de continuer l’ascension à pieds jusqu’aux miradors. La montée est essoufflante, mais elle se passe bien. Une fois au premier mirador (5’200) je sympathise avec une Française et nous voyons les brésiliens arriver tout essoufflé.

La Paz-129

La Paz-123 La Paz-124
La Paz-122 La Paz-125
La Paz-126 La Paz-128

 

Je décide de continuer la montée avec ma compagne de la journée. Nous montons jusqu’à un sommet qui se trouve à 5’450m. Nous y arrivons, il est environ 11h30. Il n’y a pas de neige et je me trouve seulement à 600m de moins que le sommet que va tenter de gravir François 😉 . De là, j’ai la vue sur le lac Titicaca et toujours cette superbe vue sur la montagne Huayna Potosi. Je suis fière d’être arrivée à cette altitude et je n’ai pas eu trop de peine lors de la montée. Les brésiliens n’ont pas tenté de monter jusqu’au sommet. J’y suis seule avec la française et quelques autres courageux.

La Paz-127

La Paz-131 La Paz-132
La Paz-134 La Paz-133
La Paz-130 La Paz-135

 

Nous redescendons et visitons le refuge. Vers 12h30, nous embarquons dans le minibus pour rejoindre notre prochaine étape, qui est la vallée de la Luna. C’est un site de roches dûes aux éruptions volcanique. Nous roulons pendant 1h30 et arrivons sur le site qui se trouve à 3300m. Il y fait chaud et il n’y a plus de vent. On visite le site et on a droit à quelques explications.

La Paz-136 La Paz-137
La Paz-138 La Paz-139
La Paz-140 La Paz-142
La Paz-141 La Paz-143

 

Je prends quelques photos et vers 15h30 on repart en direction de La Paz. On y arrive à 16h et je rentre à l’hôtel. Le réceptionniste du matin et celui de nuit qui nous avait fait l’offre sont présents. Je demande des explications sur l’augmentation du tarif. Le réceptionniste de nuit me ment, en disant que seul mon « epoux » était présent lors de l’offre et qu’il a donné le prix pour 1 personne. Il ment, car j’étais bien présente et l’offre était bien pour 2. Je suis vraiment déçue que certaines personnes arrivent à mentir avec autant d’aplomb. Je remonte en chambre et je remarque qu’il n’y a pas de serviette. Je dois retourner à la réception et faire face au menteur invétéré. Je sors faire un tour du quartier pour décompresser et je repasse à notre hôtel de la veille car j’y ai oublié mon cadenas. Il l’on vu, mais il a fini à la poubelle. La réceptionniste met des gants et va le chercher. Il y a aussi de très gentilles personnes et cela me soulage. Je retourne à l’hôtel pour prendre une douche et passe la soirée à écrire et regarder un film.

Je me lève le 18 mai vers 9h et je vais au petit déjeuner qui est vraiment basique. Je sors faire quelques achats et je reviens à l’hôtel pour avancer le blog. Je suis dans la salle du petit déjeuner et j’attends le retour de mon homme.

 

Nous nous retrouvons à la salle du petit déjeuner où Sandra est en train de rédiger le blog. Nous discutons de nos aventures respectives et François prend une bonne douche. Nous partons nous balader dans les rues de La Paz et faisons quelques tours opérateurs pour faire la route de la mort le lendemain. Nous en avions visité un sympa le premier jour et nous décidons d’y retourner. La vendeuse est sympa et ça semble correct. Nous réserverons 2 des meilleurs vélos, avec freins à disques et suspensions arrière et avant.

La Paz-72 La Paz-73
La Paz-74 La Paz-75

 

Nous passons le reste de la journée à visiter le centre ville et nous retombons même sur les 2 anglaises, avec qui nous avions fait le tour d’Uyuni. Elles veulent nous inviter à manger, pour remercier François d’avoir fait le traducteur lors des 4 jours dans le sud de la Bolivie. Finalement, rendez-vous est prit lors de notre prochaine étape, qui est commune et qui sera à Cobacabana sur les rives du lac Titicaca. Ce soir nous nous faisons un petit restaurant sur le pouce en tête à tête. Ce n’est pas de la haute gastronomie mais François en avait envie 😉 Nous rentrons à l’hôtel et demandons de pouvoir déjeuner plus tôt le lendemain, car nous partons tôt pour la route de la mort. Le réceptionniste est celui qui nous avait donné un bon prix. François en profite pour demander pourquoi l’arrangement n’as pas tenu et de plus, pourquoi nous n’avons pas la chambre demandée alors que le registre indique que nous devrions l’avoir?!? Le réceptionniste nous raconte des salades, mais accepte pour que nous ayons le déjeuner plus tôt le lendemain. Nous montons en chambre, préparons le sac pour le lendemain et François ne tarde pas à tomber dans les bras de Morphée.

 

La Paz-76 La Paz-77
La Paz-78 La Paz-79
La Paz-80 La Paz-82

La Paz-81

 

Le matin du 19 mai 2016, Nous nous réveillons à 7h car l’agence de vélo passe nous prendre à 7h30. Nous avons juste le temps de passer au déjeuner pour manger et boire quelque chose. Quand nous y arrivons, la salle est vide et le déjeuner n’est pas prêt (merci encore le réceptionniste de nuit). Nous passons en réception et on nous dit que ce n’est pas avant 8h! On fini par quand même avoir un thé chaud et pouvons emporter 2 bouts de pain! Décidément cette adresse n’est pas à conseiller!!! Nous arrivons juste pour 7h30 au point de rendez-vous. Le temps passe et toujours personne! 8h30, enfin une personne vient à notre rencontre et nous pouvons embarquer dans un minibus. Nous faisons encore le tour de quelques hôtels et vers 9h, nous partons pour le départ de la death road. La route est appelée comme ça, car il y avait beaucoup de morts à l’époque. C’était la seule route pour rejoindre La Paz. Aujourd’hui, une autre route existe et il n’y a casi plus de véhicule.

La Paz-83

 

Nous arrivons à la Cumbre (4700m), point de départ. Il est 10h. Nous nous équipons de jambières, coudières, casque, pantalon et veste. On nous donne le vélo et nous avons droit aux 2 fourches et aux freins à disque. Nous les essayons et le seul problème est qu’ils n’ont pas de plateau!!! Il y a des vitesses à l’arrière, entre 6 ou 7 mais seul 3 passent! Du coup, dès qu’on atteint les 30 km/heure nous pédalons dans le vide. A voir, tous les vélos sont comme ça. Nous faisons quelques photos de groupe, car un CD de photos/vidéos nous sera donné à la fin du tour, ainsi qu’un T-shirt. Le début de la route est en fait une mise en jambes sur une route en asphalte. C’est une route à 2 voies avec de la circulation. Il faut faire un peu attention, mais vu que les vitesses des vélos ne passent pas, c’est le poids qui nous aide à aller plus vite. La descente est sympa.

La Paz-84

La Paz-85 La Paz-86
La Paz-87 La Paz-88
La Paz-89 La Paz-90

 

Après 40 minutes de descente et 3 ou 4 arrêts pour attendre les retardataires, nous rechargeons les vélos sur le minibus. Il y a un petit bout à plat et autant le faire en bus. Nous bifurquons sur un chemin de terre et nous voilà enfin au début des choses sérieuses. Nous payons une taxe d’entrée à la route, ainsi qu’une autre taxe imaginaire qui doit surement être le pourboire des guides et c’est parti. La route a juste la place pour un camion et elle s’élargie de temps à autre. Un ravin d’un côté et la montagne de l’autre. On se prend vite au jeu et Sandra se révèle assez vite être la plus rapide des filles et dépasse même certains garçons qui n’aime pas ça. François n’est pas en reste, mais il préfère s’arrêter pour prendre des photos du paysage et de sa belle pour mettre la gomme par la suite. La descente se passe bien, le groupe s’arrête plusieurs fois, car certains participants n’ont presque jamais fait de vélo et ils ont vite du retard. Nous attendons dès fois 20 à 30 minutes alors que nous avons seulement roulé 20minutes.

La Paz-91 La Paz-92
La Paz-93 La Paz-94
La Paz-95 La Paz-96
La Paz-97 La Paz-98
La Paz-99 La Paz-100
La Paz-102 La Paz-103

 

Cela nous laisse le temps de faire des photos et de faire connaissance avec le groupe. Il y a beaucoup d’Israéliens, quelques Français et un couple de Mexicains. Nous roulons comme ça pendant bien 3h et nous nous déséquipons au fur et à mesure de la descente. Nous passons de 4700m à 1200m. Lors du dernier tronçon, François se prend au jeu de la vitesse et laisse les photos de côté. Après être parti en milieu de peloton, il remonte jusqu’à la première place. Cela énerve un petit groupe qui jouait des coudes depuis le début. Sandra a aussi envie de bien finir. Alors qu’elle survole les débats chez les filles, elle s’attaque à un petit groupe de mec qui vont jusqu’à lui boucher le passage. Elle finira bien évidemment devant et les garçons avec une petite amertume 😉

La Paz-145 La Paz-146
La Paz-148 La Paz-147
La Paz-104 La Paz-105
La Paz-107 La Paz-110
La Paz-109 La Paz-111
La Paz-112 La Paz-108

 

Nous voilà en bas de la route et se fut une super descente. Certes un peu chère mais c’est le seul endroit au monde où l’on peut faire une descente de 3500m de dénivelé. Une fois tous les participants arrivés, nous partons en direction d’un restaurant ou un buffet nous attend. Comme nous avons attendu les derniers assez longtemps, nous sommes le dernier groupe à venir manger et nous n’avons plus que des restes. Une fois le repas terminé et s’être allongés à côté d’une piscine pour digérer, il est temps de reprendre le minibus et de rentrer à la Paz. Il y en a pour 3h de route! Sur le chemin du retour, c’est le bus du sommeil, mais nous avons de la peine à dormir, au vu de la conduite du chauffeur qui double même dans les virages sans visibilité. On se demande encore comment on est en vie! Après 3 longues heures, nous voilà enfin à la Paz. Nous passons récupérer notre CD de photo et notre T-shirt à l’agence de voyage. Nous arrivons à l’hôtel il est bien 21h et après une bonne douche nous allons au lit.

La Paz-144 La Paz-150

 

20 mai 2016. Nous nous levons vers 9h et allons déjeuner. Nous profitons de l’ordinateur de l’hôtel qui a un lecteur CD, pour visionner le Cd de la veille. Les photos sont les bonnes mais pas les vidéos (autre groupe). Nous n’avons pas le temps de retourner à l’agence, car nous partons pour Copacabana en Bolivie en fin de matinée! Nous leurs écrirons un mail (qui est toujours sans réponse). Nous quittons l’hôtel vers 9h30 et partons en direction d’une télécabine. Eh oui, la ville en a plusieurs pour rejoindre les hauteurs. La ville est dans une cuvette et il faut monter 400m pour rejoindre la ville voisine de El Alto. Nous montons dans la télécabine et devons descendre à la station intermédiaire. La télécabine à moins de 2 ans. Elle est vraiment bien et rapide… Nous descendons à la station intermédiaire et partons à la recherche de la station de minibus pour Copacabana. C’est en fait un petit coin de rue avec 2 compagnies, qui ont une petite échoppe où nous pouvons y déposer nos gros sacs. Nous décidons de reprendre la télécabine, jusqu’à la station finale et de profiter de la vue depuis la ville de el Alto.

La Paz-118

La Paz-151 La Paz-152
La Paz-153 La Paz-154
La Paz-155 La Paz-156
La Paz-114 La Paz-115
La Paz-116 La Paz-117
La Paz-120 La Paz-119

La Paz-121

 

Une fois quelques photos faites, nous retournons à la station et prenons le bus de 12h30 pour Copacabana. Copacabana, nous voilàààà!!!

 

Coups de coeur:
Sandra: La descente de la route de la mort en vélo, partagée avec François.
Francois: La montée du Huayna Potosi à 6088m.

Coups de gueule:
Sandra: La vrai déception de certains boliviens et leur facilité à mentir et arnaquer les touristes.
Francois: Pas de plateaux sur les vélos de la route de la mort, donc on ne peut pas aller à fond sniff 😉

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Champs Requis *.