Sanga et Dobeli Autour du Monde

Suivez-nous autour du monde et rejoignez nous!!!

Boquete et Playa Santa Clara

| 0 Commentaires

Panama

Boquete

Mardi 15 décembre 2015, nous venons de Bocas del Toro sur la côte Caraïbe du Panama et allons à Boquete. C’est un village dans les hauteurs, proche de la côte pacifique. Nous sommes en transit dans la ville de David, nous attendons 10 minutes que le bus pour Boquette se remplisse et c’est parti. Après 15 minutes de route, c’est le déluge! Le bus roule à fond et on se demande si on va arriver entier. Après 1h de trajet, nous arrivons en un morceau à Boquete et la pluie à cessé ouff. Nous avons vraiment de la chance avec le temps depuis le début de notre voyage. Casi pas de pluie en plus de 3 mois de voyage… Nous sommes au milieu de Boquete, juste à côté du parc central. Il est 20h et nous partons à la recherche d’un hébergement. Nous faisons quelques adresses et trouvons finalement une auberge à 25$ la nuit avec petit déjeuner. Sandra ayant négocié 5$… Nous partons pour le centre et achetons de quoi se faire à manger. Grande surprise dans le supermarché du coin, nous y trouvons du chocolat Villars!!! Incroyable, du chocolat Suisse, qui plus est Villars en plein milieu du Panama!!! On achète 2 plaques, sans oublier notre souper… Nous rentrons pour manger et nous dégustons quelques morceaux de chocolat en dessert. Au final, la plaque y passe facilement… Nous allons nous coucher sur cette note sucrée.

Boquete-36

Boquete-1 Boquete-2
Boquete-3 Boquete-89

 

Mercredi 16.12.2015. Le lever n’est pas des plus aisé. Nous n’avons pas très bien dormis, serions nous intolérant au chocolat?!?  Nous réservons une nuit supplémentaire à l’auberge, pour récupérer et monter le volcan Baru la nuit suivante. Le volcan Baru est l’objectif de notre destination. C’est le sommet le plus haut du Panama, qui est aussi un volcan. La montée est parait-il très éprouvante. Après le petit déjeuner, nous décidons d’aller visiter la petite ville de Boquete et de partir pour les sources d’eau chaude de Caldera (petit village à 20minutes de voitures de Boquete). Lorsqu’on arrive à la station de bus, un chauffeur nous dit qu’il y en a que quelques uns dans la journée, dont un qui vient de partir et le prochain n’est que vers 12h30. Soit plus de 1h30 à attendre. Sachant que le dernier bus retour est a 16h, nous décidons de prendre un taxi pour en profiter pleinement. Il nous demande 25 dollars et Francois négocie à 12$ (dès fois il arrive aussi à négocier 😉 ). Nous montons donc dans le taxi, qui doit en premier déposer une dame ailleurs (et oui, le co-voiturage en taxi existe aussi ici). Nous perdons bien 10mn sur notre trajet initial. 30minutes plus tard, nous arrivons à l’entrée d’un chemin ou se trouvent les sources. Il y a encore 3 bons km pour y aller. Comme le chemin est caillouteux, le taxi nous dit qu’il ne veut pas y aller. Nous sortons donc en disant en souriant « alors on te donne 10$, comme tu ne nous déposes pas comme prévu devant les sources ». Il nous dit « ok »!!!  Après 30 minutes de marche, nous y arrivons.  Ce n’est pas un grand complexe, mais un terrain familial ou il y a 2 grands bassins à 38 et 40 degrés. Il y a aussi une rivière accessible. Les bassins sont très chaud d’autant plus ajoutés à la chaleur extérieure! Nous en profitons environ 1h et nous allons à la rivière se rafraîchir un peu.

Boquete-9

Boquete-10 Boquete-11
Boquete-14 Boquete-17
Boquete-15 Boquete-16
Boquete-18 Boquete-12
Boquete-20 Boquete-19
Boquete-21 Boquete-22

Boquete-13

 

Vers les 15h, nous repartons pour prendre le dernier bus de retour. Sur le chemin, nous nous retrouvons nez à nez avec un serpent! Nous arrivons en 45mn à l’arrêt du bus et attendons un peu.  Au bout d’une dizaines de minutes, nous décidons de tenter le stop. François s’y colle et une voiture s’arrête. Un ouvrier du gaz nous prend et nous dépose sur la route principale pour retourner sur Boquete. De là, se trouve des bus locaux plus régulier. Nous rencontrons 2 voyageuses (française et espagnole) venant également des sources d’eau chaude avec qui nous papotons. Elles ont également fait du stop pour venir jusqu’à cette grande route. Lorsque le bus arrive, nous montons à bord et il est plus que plein! Au fil des arrêts, le conducteur nous demande de nous tasser à l’arrière et nous nous retrouvons serrés comme des sardines, avec, juste à côté de nous, la Française. Nous en profitons pour converser avec elle. Nous apprenons qu’elle est venue en bateau depuis la France jusqu’en Amérique du sud, en passant par les îles françaises. Elle a également fait du couchsurfing à Panama-city et nous sommes à la recherche d’un logement là bas. Elle nous donne le nom de l’hôte en question, un français expatrié pour le travail. Après ce trajet retour, nous rentrons faire quelques courses pour le repas du soir, sans oublier d’acheter des plaques de chocolat (Eh oui!!! il faut bien savoir si nous sommes intolérants au chocolat 😉 ). Pour le souper, François tente de faire une purée de pomme de terre fraîche, qui est bien réussie avec le peu de moyen. En y ajoutant des morceaux de fromage, cela en devient divin. Après une douche, nous nous couchons afin d’être en forme pour le lendemain, qui s’annonce long (nuit blanche avec montée de nuit au volcan). Finalement, la nuit ne sera pas de tout repos, avec Francois qui réveillera Sandra pour lui enlever une tique, qui s’est nichée sur son bras. Après cela difficile de se rendormir pour Sandra 🙁

Boquete-90

Boquete-23 Boquete-24
Boquete-26 Boquete-82
Boquete-83 Boquete-88

 

Le réveil du 17 décembre est donc assez difficile. Nous préparons nos affaires et prenons notre petit déjeuner. Nous devons libérer la chambre pour 11h, mais nous pouvons laisser à l’auberge nos affaires jusqu’au lendemain. Pour le reste de la journée, nous partons faire un tour à Boquete, nous en profitons aussi pour enfin acheter nos billets d’avion pour le Chili (départ de Panama city le 22décembre vers 18h) et nous faisons le blog. Nous mangeons un morceau vers 16h afin d’avoir le plein d’énergie pour le soir…

Boquete-35

Boquete-4 Boquete-5
Boquete-6 Boquete-7
Boquete-8 Boquete-30
Boquete-27 Boquete-28
Boquete-29 Boquete-32
Boquete-33 Boquete-31

 

Vers 19h, nous nous installons sur les canapés de la salle commune de l’auberge, afin de faire une petite sieste avant notre départ vers 23h. Nous avons réservé avec notre auberge (5$ par personne), le transport qui se fait en jeep jusqu’à l’entée du parc à 7km du village. Il n’y a malheureusement pas de bus publics à ces heures… Un des client de l’auberge, un allemand d’une quarantaine d’année avec qui nous avons sympathisé et échangé nos plans sur le volcan, nous voit essayer de dormir sur les canapés. Il réalise que nous avons du rendre notre chambre le matin même. Il nous invite à venir dans sa chambre, pour squatter un des lit superposé. Il s’excuse de ne pas avoir réalisé ça plus tôt et nous acceptons la proposition avec plaisir. Il a prit une chambre de 4 à 2 lits superposés et il occupe seulement un lit. Nous nous reposons pour quelques heures et vers 23h nous nous levons. Nous allons manger quelques fruits et checkons que nous avons bien tout l’équipement nécessaire pour la pluie et le froid. Nous embarquons dans la voiture qui nous dépose au parc national. Pendant la montée, le patron de l’auberge nous donne quelques conseils, concernant le meilleur site une fois au sommet, pour admirer le lever du soleil (sympa).

Boquete-38 Boquete-37

 

A minuit le 18 décembre,  non sans un peu d’appréhension, nous commençons seuls notre marche. Le sommet est à une altitude de 3474m et on peut y observer l’océan pacifique et la mer des caraibes (Océan atlantique). Il faut savoir que l’ascension du volcan Baru n’est pas une promenade de santé, au vu de la dénivélation qui nous attends + de 2’000m. La marche se fait de nuit pour observer le lever de soleil et fait 13,5km. De quoi être un peu stressée pour Sandra. De plus, les locaux et certains sites internet conseillent le guide, car certains touristes se seraient perdus! Le chemin qui y monte ou plutôt la route est très caillouteuse et ça glisse pas mal surtout de nuit. Par contre, il est impossible de se perdre ou il faut vraiment le vouloir. Nous avons croisé 2 embranchements à la montée et nous avons toujours prit le plus logique. Lors de la descente, nous avons même vu que ces 2 embranchements sont sans issus après une centaines de mètres!!!
Revenons à notre marche.  Nous sommes armés de nos lampes frontales et au bout de 10mn de marche, nous apercevons un groupe d’environ 10 personnes derrière nous. Ouff nous ne serons pas seuls 😉

Boquete-40 Boquete-41

 

Assez rapidement, ils nous dépassent. Nous nous étions dit que nous voulions maintenir un rythme régulier et pas trop rapide, pour pouvoir durer sur la longueur. En effet, nous en avons pour environ 6h de montée. Mieux vaut se préserver un peu! D’autant plus, que si nous arrivons trop vite en haut, nous seront immobiles, avec un froid proche du 0 degré et du vent. Autant prendre son temps! Mais sans dépasser les 6 h pour pouvoir voir le lever de soleil!
Au bout de 2km, nous rattrapons un groupe formé de 2 argentins, un espagnol et un hollandais. Nous faisons un bout de chemin ensemble. Seul un sur les 4 a une lampe frontale! Donc dur dur pour bien voir le chemin, qui se forme de cailloux, de pierres, de trous et de terre selon les différents passages. Nous papotons bien et arrivons facilement au 5 premiers km. Après cela, ils ralentissent et nous continuons à notre rythme. Nous voilà de nouveau seul… Le terrain monte de manière ardue sur les prochains 2,5km mais le moral est toujours au beau fixe. La température descend et il fait vite plus froid. Francois continue en t-shirt et Sandra, en plus de sont t-shirt manche longue, enfile son k-way pour couper le vent. Arrivés au panneau 7,5km effectués, Sandra en prend un coup au moral, en pensant que nous avions largement dépassés la moitié. Mais bon, il est seulement 2h30 du matin et nous en avons encore pour environ 3h. Notre montée d’un pas régulier, s’accompagne de pauses boissons, encas et bien évidement de quelques pauses pipi hihiihihi.

Boquete-39 Boquete-43

 

Nous grimpons toute la nuit et lorsque nous voyons qu’il ne nous reste plus qu’1,5km nous sommes heureux. Il est 4h 30 et nous sommes fatigués. Le froid se fait ressentir et la dernière montée est à pic. C’est difficile. Nous montons sur 1km séparément, chacun à notre rythme. Quand il nous reste 500m, nous nous changeons pour ne pas attraper froid, car nous sommes mouillés. Nous enfilons des vêtements secs et le groupe des 4 hommes nous rattrape. Ils font également une petite pause puis nous montons les derniers mètres ensemble. Une fois arrivés au sommet il est 5h30. Nous sommes heureux et nous nous félicitons.

Boquete-44 Boquete-42

 

Nous profitons de la vue quelques instant, puis nous nous dirigeons en direction de « la cruz  » (la croix). Lieu conseillé pour le lever de soleil par le propriétaire de l’auberge. C’est parti pour un dernier effort! Il faut un peu escalader un rocher, qui nous mène à la croix pour avoir une vue spectaculaire. 15 minutes plus tard, nous voilà au sommet! Nous sommes heureux et fier de nous. Le groupe qui nous avait dépassé au début est également là. Ils nous disent bravo.  Après une petite étreinte, le froid et le vent se font tellement ressentir, que nous enfilons nos dernières couches. Polaire, doudoune, bonnet et gants! Nous sommes les mieux équipés. Il doit faire près de zero degrés et même avec nos couches le froid se fait resentir. 

Boquete-46 Boquete-45
Boquete-47 Boquete-50

Boquete-48

Boquete-93 Boquete-91

Boquete-92

Boquete-57 Boquete-49

 

Nous prenons quelques photos des lumières des villes encore endormies et plongées dans le noir. Vers 6h10, les premières étreintes de soleil apparaissent et à 6h 20, le soleil se lève. C’est magnifique. Nous distinguons effectivement de cette hauteur, les 2 océans qui se dessinent et les belles montagnes au devant. La vue est splendide avec le lever de soleil. L’effort que nous avons accompli est largement récompensé!

Boquete-56 Boquete-58
Boquete-59 Boquete-53
Boquete-54 Boquete-52

Boquete-51

Boquete-55 Boquete-61
Boquete-63 Boquete-62
Boquete-64 Boquete-67
Boquete-65 Boquete-66

 

Après une petite heure d’admiration, nous décidons de redescendre, car nous en avons aussi pour bien 3h à 4h de marche. Nous sentons les muscles qui ont refroidit et durcit… Le début de la descente se fait avec nos vestes. Au fur et à mesure que nous descendons et que les heures avancent, nous enlevons des couches. Nous voyons réellement de jour tout le chemin que nous avons accompli et nous sommes d’autant plus fier. Nous arrivons à 10h30 en bas. Nous devons payer l’entée du parc à la descente (environ 5$ par personne) , car il n’y avait personne le soir d’avant à minuit! mais pas plus de monde actuellement!!!Boquete-68

Boquete-69 Boquete-71
Boquete-73 Boquete-74
Boquete-75 Boquete-70
Boquete-72 Boquete-76
Boquete-78 Boquete-79
Boquete-80 Boquete-81

 

La sortie du parc national est suivie d’une grande route où il n’y a pas un chat. Après encore 20mn de marche, nous apercevons finalement un taxi au loin, que nous appelons. Nous sommes 7 dedans, dont une petite fille sur les genoux de sa maman et un bébé au sein de l’autre femme. Nous aurons notre retour pour 3$ pour les deux! Une fois arrivés à notre auberge, nous prenons une douche que nous avions négocié avant l’ascension. Nous mangeons un morceau, finissons de ranger nos affaires et partons pour prendre le bus pour David. Après 1h dans le bus collectif, nous revoilà à David. Le prochain bus que nous voulons prendre n’est qu’à 15h, soit 1h d’attente. Nous souhaitons aller en direction de panama city, mais nous voulons nous arrêter pour faire une journée de break à Playa Santa Clara ou Playa Santa Blanca. Il y en a bien pour 5h de trajet… Lorsque nous montons enfin dans le bus, l’espagnol qui est monté cette nuit au volcan Baru, s’installe à côté de nous et nous reconnait! Nous papotons de notre aventure commune et en profitons aussi pour fermer un peu les yeux, car nous sommes bien fatigués ;). Vers 22h30, le bus s’arrête et on vient nous dire que nous sommes à Playa Blanca. Nous sommes les seuls à descendre du bus et nous sommes au milieu de nulle part. Une grande route nationale avec très peu de passage vu l’heure tardive. Nous voyons la direction de Playa Santa Clara qui parait être à environ 5km de là! Nous attendons un peu désemparés par la situation. Quelques minutes plus tard, nous apercevons un taxi et nous l’appelons. Nous lui demandons de nous amener dans un hôtel pas cher, mais celui-ci nous dit que tout sera plein et cher, car nous sommes en début de la haute saison.. Il nous conseille un motel pas très loin de là, qui est situé en bord de route. Le taxi nous arnaque un peu pour la petite course que nous faisons!  Nous demandons au propriétaire du motel (un peu éméché) de nous montrer une chambre. Sandra essaie de négocier le prix, mais son pouvoir semble avoir disparu avec la fatigue!!! 35$ pour la nuit. Il est plus de 23h, nous prenons la chambre afin de pouvoir nous doucher et dormir après plus de 36h sans sommeil!!

Santa Clara-1 Santa Clara-5
Santa Clara-2 Santa Clara-3

Santa Clara

 

Après une nuit reposante, nous nous réveillons vers les 9h. Nous nous préparons et prenons un collectivo pour aller à la plage de Santa-clara. En effet, il parait que la plage de Santa Blanca et réservé à ceux qui logent dans un hôtel de luxe!!! Il nous dépose au bord de route et nous devons marcher 2km pour rejoindre la plage. Facile, après ce qu’on a fait le jour d’avant!!!

Santa Clara-12 Santa Clara-11
Santa Clara-8 Santa Clara-9

Santa Clara-10

 

Une fois arrivés, nous sommes agréablement surpris par la plage. Elle est grande et de sable blanc. Nous lisons, mangeons un bout et nous baignons plusieurs fois, car la chaleur est bien présente. C’est très agréable après la journée d’hier. Vers les 15h, nous nous mettons en route pour retourner au motel. Nous faisons un peu de stop avec succès pour rejoindre la grande route et nous prenons un collectivo qui nous dépose devant notre hébergement. Nous nous douchons, prenons nos sacs et faisons le check-out que Sandra avait négocié à 16h (après avoir retrouvé son pouvoir de négociation 😉 ). Nous prenons les infos pour rejoindre notre hôte à Panama city. Celui-ci s’avère être le couchsurfeur que la Française des bains nous avait conseillé. C’est parti pour 1h30 de bus…

 

Santa Clara-13 Santa Clara-14

Coups de coeur:
Sandra: La montée du Volcan Barù de nuit! Un sacré challenge mais réussit avec le soutien de mon chéri 😉
François: La montée au volcan Barù et de voir Sandra arriver jusqu’en haut.

Coups de gueule:
Sandra: Le taxi de nuit à Santa Blanca nous menant en bateau et nous arnaquant.
François: Un petit souci avec ma carte de crédit pour réserver les billets d’avion! Impossible de le faire!!!

Laisser un commentaire

Champs Requis *.